TRAM GENEVE ST-JULIEN

PROGRAMME : Aménagement des espaces publics et insertion urbaine pour le Tramway 11 stations – 6 km
SURFACE:  Projet transfrontalier, 4,5 km sur France et 1,5 km en France, environ 12 ha aménagés
COÛT: Travaux 140 Millions d’Euros
MAITRISE D’OUVRAGE: République et Canton de Genève et la Communauté de Communes du Genevois
DATE:  2013 (aga)  depuis 2015 (Buro) – en cours.
MISSION : Maitrise d’œuvre, architecte urbaniste et paysagiste, au sein du groupement LIEN

Inscrit dans le grand paysage transfrontalier de l’arc lémanique, le tram sera identifiable par la définition des revêtements de la plateforme.

Ce territoire est structuré par sa géographie et son histoire. L’Aire, rivière qui trouve sa source à Saint-Julien et se jette dans le Rhône, s’écoule d’est en ouest, un événement dans l’hydrographie de l’arc lémanique qui suit plutôt le Rhône, d’ouest en est.

L’avenue de Genève et la route de Saint-Julien avec la route de Base constituent les axes qui ont structuré les échanges entre les différentes composantes de ce territoire. La position de la ville de Saint-Julien, des villages, la structure du tissu agricole, la position de la frontière, le développement de l’habitat, des équipement, des activités et des « zones industrielles », l’infrastructure de l’autoroute A1, définissent des paysages sensiblement différents et complémentaires qui rythment le parcours de la future ligne de tram Genève Saint-Julien.

Avec 4 typologies d’aménagement, nous proposons de renforcer les caractères particuliers de chaque site tout en permettant de les associer les unes aux autres. En proposant des aménagements semblables pour des séquences distantes les unes des autres, nous pouvons inscrire l’identité multiple du projet d’espace public par un jeu de répétition, d’écho.

Tags:

Share :